fr_FR Français  us English 

Le fédéral dépensera 2,1 G$ en transport

Le fédéral dépensera 2,1 G$ en transport

Le ministre Marc Garneau lors d’une déjeuner-causerie à Ottawa, le mardi 4 juillet 2017. (Adrian Wyld/Presse canadienne)

Le ministère des Transports du Canada a récemment annoncé qu’il allait investir 2,1 milliards de dollars dans son Initiative des corridors de commerce et de transport (ICCT) afin de concevoir de nouveaux plus efficaces pour le passage de marchandises vers les marchés internationaux d’aujourd’hui.

« L’investissement dans l’ICCT renforcera la production d’emplois stables en transportant des produits plus efficacement pour les organisations canadiennes. Ces dernières auront la capacité de mieux se développer et créer de nouveaux emplois dans le futur », de dire le ministre Marc Garneau.

L’élément clé de l’ICCT est son Fonds national des corridors commerciaux (FNCC) qui injectera plus de 2 milliards de dollars au cours des 11 prochaines années afin de consolider les infrastructures de commerce au Canada, y compris les ports, les voies navigables, les aéroports, les ponts, les routes, les postes frontaliers, les réseaux ferroviaires et l’interconnectivité entre tous les modes. Avec le lancement du FNCC, les requérants potentiels sont invités à soumettre une demande de financement pour appuyer des projets traitant des contraintes de capacité afin d’améliorer la circulation des biens le long des corridors commerciaux canadiens.

« Des investissements par le biais de l’ITCC devraient faire une différence importante pour les entreprises canadiennes », de poursuivre Garneau. « Elle leur permettra d’avoir plus facilement accès aux marchés internationaux en adressant les bouchons critiques et en assurant que les réseaux de transport du Canada demeurent économiquement compétitifs et efficaces. Cela se traduira aussi par plus d’emplois pour les familles de classe moyenne à travers le pays. »

Jusqu’à 400 millions de dollars du FNCC se dédié au support du mouvement des personnes et des biens dans les territoires nordiques du Canada, étant donné les besoins urgents et uniques de la région.

Source : trucknews.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *